Vendre votre local commercial : 4 choses à savoir

Ce n’est pas un secret : si investir dans des murs commerciaux est un investissement rentable et sécurisé, la revente est souvent une étape complexe. En effet, étant donné que la plupart des acheteurs sont eux-mêmes des investisseurs, ils ne s’intéressent qu’aux caractéristiques concrètes du bien : emplacement, rendement, bail en cours, etc.

Afin de vendre votre local commercial au meilleur prix et de manière rapide, certains conseils sont à appliquer. Dans cet article, découvrez 4 choses à connaître pour vendre vos murs commerciaux.

En parallèle : Les conséquences de la crise du coronavirus sur le marché immobilier

 

Il est important d’estimer précisément la valeur de vos murs commerciaux

 

Avez-vous vu cela : Investir dans l’isolation thermique d’un comble : est-ce rentable?

Tout d’abord, l’estimation du local commercial constitue une étape très importante. En effet, une erreur classique constitue à surestimer ou sous-estimer la valeur de son bien. Afin d’éviter de perdre du temps et/ou de l’argent, il est important de bien calculer la valeur de son local.

Pour ce faire, il convient d’analyser précisément l’emplacement de votre local commercial. Son accessibilité et sa visibilité joueront un rôle majeur dans son prix de vente. Naturellement, faire appel à un professionnel pour l’estimation de votre bien reste le meilleur moyen de déterminer sa valeur précise.

 

Vendre vos murs commerciaux avec un bail en cours peut être très avantageux

 

Aujourd’hui, la majorité des acheteurs de murs commerciaux sont des investisseurs. C’est pourquoi, afin de vendre votre bien rapidement pour le meilleur prix, il est préférable qu’un locataire soit déjà en place. En vendant un local de boutique occupé, vous rassurerez naturellement les acheteurs potentiels quant à la sécurité de l’investissement.

 

… mais vous devrez informer votre locataire de la vente du bien

 

Comme c’est le cas pour un bien immobilier résidentiel, le locataire d’un local commercial peut exercer son droit de préemption en cas de vente. Par conséquent, si vous souhaitez vendre vos murs commerciaux, vous devrez obligatoirement en informer votre preneur.

Pour ce faire, il vous faudra lui adresser une lettre, que ce soit par courrier recommandé (avec avis de réception) ou en main propre (contre récépissé). La lettre devra indiquer :

  • Les conditions de vente
  • Le prix de vente
  • Les 4 premiers alinéas de l’article L 145-46-1 du Code de commerce

Le locataire aura ensuite un mois pour faire valoir son droit de préemption. En revanche, si jamais vous décidez de baisser le prix, vous devrez en informer le preneur de la même manière.

 

Il est conseillé de vous faire accompagner par un professionnel pour la vente

 

Afin de vendre vos murs commerciaux au meilleur prix et le plus rapidement possible, il est important de mettre toutes les chances de votre côté. Faire appel à une agence immobilière vous permettra d’être entièrement accompagné dans les différentes étapes de la vente. Pour en savoir davantage, cliquez sur le lien suivant : https://immobilier.perfia.fr/agence-immobiliere-le-pre-saint-gervais-93310/

Source : Pixabay