Les desserts de Pâques dans le monde

A l’approche des fêtes pascales, même en étant confiné chez soi, rien n’empêche de célébrer dans la joie et la bonne humeur. Et qui dit fêtes dit bien sur festins et gourmandises ! Afin de composer un menu original pour le repas de Pâques, voici quelques sélections de desserts typiques des différentes régions et cultures à travers le monde. Vous pouvez très bien les réaliser par vous-même et même y ajouter votre petite touche personnelle pour plus de plaisir gourmande.

Le Simnel cake d’Angleterre

En Angleterre, il faut faire la distinction entre le goûter que l’on prend généralement avec une tasse de thé lors du « tea time » et le dessert. Au goûter, on prend le plus souvent des amuses bouches salées comme des mini-sandwichs ou des tartelettes à la crème. Au dessert, on privilégie les gâteaux, les fruits ou les yaourts.

A découvrir également : 4 restaurants parisiens abordables pour un déjeuner succulent

Ce gâteau de Pâques nommé Simnel cake se sert donc comme dessert en Angleterre et en Irlande. Il est traditionnellement surmonté de 11 boules de massepain (pâte d’amandes), qui symbolisent les apôtres sans Judas. Une couche de pâte d’amande vient aussi s’insérer au milieu du gâteau.

La pâte est très proche de celle du cake à base de fruits confits  légèrement grillée. Pour  concocter ce dessert aux amandes, préparez une base de cake aux fruits et raisins secs et intégrez une abaisse de pâte d’amande au milieu. Comptez entre une et deux heures de cuisson.

Cela peut vous intéresser : 4 restaurants parisiens abordables pour un déjeuner succulent

La colombe de Pâques à l’italienne

L’Italie s’est toujours présentée comme un berceau de la gastronomie. Bon nombre de plats incontournables dans le monde entier comme la pizza, la carbonara, la bolognaise et tant d’autres encore ont pour origine l’Italie.

Les desserts de Pâques du pays se hissent naturellement au classement des plus appréciés comme la Colomba di Pasqua qui symbolise la sainteté du Christ. Ce dessert est un gâteau en forme de colombe conformément à une légende qui trouve son origine à Pavie, dans le Nord de l’Italie.

Sa composition briochée est relativement simple à reproduire, calquée sur celle du Panettone ou du Pandoro des fêtes de fin d’année, mais sans les raisins.

Les îles flottantes : un emblématique français

Ce dessert français trouve sa place dans un menu pascal en raison de sa légèreté et de sa préparation rapide. Il se compose essentiellement d’œufs, dont les blancs forment des îlots qui flottent dans la crème anglaise, un délice auquel on ne se lasse jamais. La recette est facile et peu coûteuse, et il est possible de rajouter un peu de sirop d’érable ou de la gousse de vanille pour relever un peu plus de goût. Certains l’accompagnent avec des gaufres bien chaudes.

Les Mazureks polonais

En Pologne, pas un repas pascal ne se clôt sans les fameux Mazurek.Ils séduisent de plus en plus dans les pays environnants. Ces pâtisseries maison se garnissent soit avec du chocolat, du caramel ou de la crème et confiture. Elles se dégustent également avec des fruits secs et aussi des petits œufs pour être bien dans l’ambiance pascale. Ces gâteaux à base de pâte sablée se décorent joliment à l’aide de friandise et de colorants alimentaires.